Six différences entre habitat partagé et EHPAD

Six différences entre habitat partagé et EHPAD

Lorsque le maintien à domicile devient trop contraignant, mais que l’EHPAD n’est pas souhaité, il est souvent difficile de trouver l’habitat qui convient. Bonne nouvelle ce n’est plus le cas aujourd’hui ! Désormais, vous pouvez choisir l’habitat partagé. Afin de vous éclairer sur ce qu’est ce nouveau type de logement, voici six différences entre habitat partagé et EHPAD.

#1 : La liberté

Première des six différences entre habitat partagé et EHPAD : dans l’habitat partagé vous êtes chez vous ! Libre à vous de faire ce qui vous plaît au moment où vous le souhaitez. Il n’y a pas de réveil ou d’extinction des feux, si vous désirez faire une grasse matinée vous pouvez ! Par ailleurs, vous n’êtes pas obligé de manger au réfectoire à heure fixe comme c’est le cas dans un EHPAD. Enfin, dans l’habitat partagé vous sortez à votre guise et êtes libres de recevoir du monde dans votre chambre (hors période de confinement).

#2 : L'effectif

Les habitats partagés ont souvent des capacités limitées à 10 personnes contre entre 50 et 150 lits dans la plupart des EHPAD. Grâce à cette petite taille, les habitats partagés permettent de créer une cohésion de groupe au sein de l’hébergement. En effet, chacun se connaît personnellement et les moments partagés ensemble créent rapidement du lien entre les habitants.

#3 : Les niveaux d'autonomie

Contrairement aux EHPAD, les niveaux d’autonomies des habitants sont homogènes dans les habitats partagés. Cela permet à tous les colocataires de participer ensemble aux activités. En outre, cela facilite la stabilisation de l’autonomie des habitants grâce à la stimulation du lien social.

#4 : Le rapport coût/confort

Grâce à la mutualisation des coûts entre les habitants, il revient moins cher de choisir un habitat partagé plutôt qu’un EHPAD. En plus de cela, on retrouve plus souvent le confort du chez-soi dans un habitat partagé que dans un EHPAD, car l’environnement y est familial.

#5 : La médicalisation

Autre différence avec l’EHPAD : les habitats partagés n’ont pas de personnel médical en permanence. À la place, ils entretiennent des partenariats avec des praticiens locaux (généralistes, infirmiers, kinésithérapeutes) et les font venir sans problème si cela est nécessaire. Cette organisation permet aux habitats partagés d’adapter leur accompagnement en fonction de vos besoins. Par ailleurs, elle vous évite de subir des coûts supplémentaires inutiles lorsque vous êtes en bonne santé.

#6 : La personnalisation de l'accompagnement

La présence quotidienne d’un.e maître.sse de maison au sein de l’habitat est la dernière des six différences entre habitat partagé et EHPAD. Cette présence permet une connaissance très fine des habitants par le personnel de Domani. Ainsi, l’accompagnement au sein de l’habitat partagé est personnalisé et donc adapté aux besoins de chacun.

Vous souhaitez en savoir plus sur Domani ?

Partager ce post

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Voir les articles similaires

Six différences entre habitat partagé et EHPAD

Lorsque le maintien à domicile devient trop contraignant, mais que l’EHPAD n’est pas souhaité, il est souvent difficile de trouver l’habitat qui convient. Bonne nouvelle