Domani – habitats seniors partagés – un complément entre le maintien domicile, la résidence service et l'Ehpad

Habitat partagé personnes âgées : réussir sa colocation

Choisir l’habitat partagé comme une alternative à la maison de retraite, la résidence senior ou l’EPHAD est le début d’une nouvelle aventure passionnante et conviviale. La colocation entre personnes âgées reste un des meilleurs moyens pour se sentir en sécurité et moins seul lorsque l’on vieillit. Pour autant cela implique de partager son quotidien avec d’autres personnes âgées, et donc de bousculer ses habitudes pour garantir une harmonie au niveau de l’ensemble des habitants.

Pour ceux qui hésitent à se lancer où ceux qui aimeraient en savoir plus sur la vie partagée au quotidien, nous vous partageons les bonnes pratiques de la colocation senior.

L’organisation dans un habitat partagé

Organisation quotidienne

Se mettre d’accord sur une organisation quotidienne permettra d’éviter les malentendus et les désordres ponctuels. Si chacun sait sur quels sujets il doit intervenir et à quel moment de la semaine cela fluidifiera les interactions. Cela laissera donc plus de place aux bons moments.

Charte de Vie Sociale et Partagée

S’impliquer en amont de l’emménagement dans la rédaction de la Charte de Vie Sociale et Partagée est primordial. Cela permet de s’accorder avec les autres habitants sur leurs attentes et leurs désirs. Il faut en tenir compte dans sa projection personnelle au sein de l’habitat partagé.

Règlement intérieur

L’établissement et la prise en compte d’un règlement intérieur, notamment en matière de temps d’utilisation des espaces communs ou encore des visites de proches, sont indispensables au bon déroulement de la colocation.

Communication

Se renseigner sur les habitudes des autres colocataires et faire des compromis permet facilement d’alléger la vie quotidienne. Partager ses points de vue et essayer de comprendre les points de vue des autres évite les problèmes majeurs et favorise l’émergence d’une véritable harmonie dans l’habitat.

Trouver l’équilibre entre temps personnel et en groupe

Ne pas hésiter à se mettre en retrait quand on en ressent le besoin. Même si le partage d’un habitat implique de vivre à plusieurs, il est important de garder du temps pour soi. Être capable de s’isoler de temps en temps permet de faire retomber les éventuelles tensions.

Une bonne pratique consiste à se fixer une réunion par mois. Cette réunion permet de faire remonter ce qui se passe bien et à l’inverse ce qui pourrait être amélioré. En toute transparence et bienveillance, chaque habitant explique concrètement ce qu’il souhaite changer dans la vie quotidienne. À l’issue de la réunion, les habitants prennent en commun des décisions précises pour y arriver.

Modérateurs

Les coordinatrices peuvent aussi être un formidable relai si la communication n’est pas évidente. Ils sont formés à la gestion de la vie en communauté. Ils sauront apporter des solutions pour garantir la sérénité du logement.

Le partage, véritable pilier au sein d’une colocation

Activités partagées

Se mettre dans un état d’esprit qui invite à partager ses passions et apprendre. Passer un moment privilégié autour d’une activité qui vous est chère permet de tisser des liens avec les autres habitants. Cela implique aussi de s’intéresser en retour aux passe-temps favoris des autres habitants.

Ambiance familiale et conviviale

Certains colocataires disent avoir un mode de fonctionnement basé sur le partage, non seulement pour les tâches quotidiennes mais aussi pour les décisions concernant la vie collective (l’équipement de la maison, le choix d’un nouveau colocataire…) et jusqu’aux visites de la famille et des amis. Cela peut démultiplier les contacts et permettre ainsi de recréer une ambiance familiale animée et procurer une vie sociale variée.

Communauté

Pour créer du lien et apprendre à connaître les autres habitants, il peut être intéressant d’instaurer des temps en communauté spécifiques au partage : des repas pris ensemble ou une participation commune aux activités ménagères et culinaires. C’est notamment ce qu’ont choisi de faire les habitants de l’habitat partagé Domani de Pessac, retrouvez l’article ici.

Vous souhaitez en savoir plus sur Domani ?

Partager ce post

Voir les articles similaires

Alternative à la résidence sénior à Draveil : l’habitat partagé Domani

Si vous recherchez une alternative à la résidence sénior à Draveil, l’habitat inclusif Domani offre un environnement accueillant et dynamique. Situé dans un quartier résidentiel, le centre-ville de Draveil se situe à 5 min à pieds. Une boulangerie et une pharmacie se trouvent à 10 minutes à pieds de l’habitat.  Quelle différence avec la Résidence du Parc ? L’habitat partagé offre une ambiance familiale avec un effectif limité. Il y

Lire plus

Solidarité familiale : Service d’aide à Domicile engagé à Blagnac

Au sein des habitats partagés Domani, les habitants bénéficient d’un service d’aide à domicile. Offrant une assistance précieuse aux séniors, ce service joue un rôle vital dans la préservation de leur autonomie. L’habitat inclusif Domani à Blagnac a établi un partenariat avec l’association Solidarité Familiale. Un service d’aide à domicile choisi par les habitants et réputé dans la région de Toulouse.  Un partenariat prometteur avec l’association Solidarité Familiale Ensemble, Domani

Lire plus

Nous vous rappelons sous 24h

Vos données personnelles sont traitées de manière confidentielle et sécurisée. Nous les utilisons uniquement dans l’objectif de vous aider à trouver un habitat partagé Domani. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité sur notre site.